sottises magazine |
Sottises, magazine, Lyon, artistes, photographie, décalé, espiègle, illustrations, lyonnais, sottises magazine
22009
post-template-default,single,single-post,postid-22009,single-format-standard,tribe-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-1.6, vertical_menu_transparency vertical_menu_transparency_on,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

O.R.G., paré au décollage

Mardi 12 Mai, l’étrange dispositif sonore et conversationnel conçu par quatre jeunes artistes quasi-lyonnais sera enfin présenté au public. La pièce, multimédia et transdisciplinaire, concentre de nombreuses problématiques. De l’usine, du cosmos, du rapport de l’homme à la machine, et de l’exploration du territoire.

Houston, nous avons un problème.

« Avez-vous jamais imaginé contempler la planète bleue depuis les hauteurs de l’espace? » À cette question, à laquelle, effectivement, nombre d’entre vous auront sûrement déjà songé, Uniktour © nous répond qu’il en coûtera une valise de billets bien tassée ; 100 000$ (rien que ça) pour moins d’une heure et de bien maigres sensations, à quelques kilomètres de la stratosphère seulement. N’ayant pas les moyens de s’offrir ce luxueux voyage, ni même l’envie de prendre part à cette frivole supercherie, Vahan, Fabien, Matthieu et Raphaël n’ont jamais quitté Terre. Et pourtant… Depuis leur base carolorégienne, hauts perchés à la belle étoile et au milieu des hauts fourneaux, il leur vint une idée. Une idée qui, une fois matérialisée, permettrait à quiconque le désirerait de franchir la ligne de Kármán sans se ruiner, de sillonner la galaxie sans pour autant trop s’éloigner.

S’inspirant des cheminées les entourant sur ce toit qui, le temps d’une nuit, leur fît office de dortoir de fortune, ils imaginèrent O.R.G. , installation sonore interactive et colossale. O.R.G. , comme il le laisse entendre de prime abord, n’est autre qu’un orgue, dans sa version modernisée, numérisée, programmée par ordinateur, et pianoté en Azerty. Certains de ses composants sortent d’une imprimante 3D et des capteurs de mouvement, infrarouges, interagissent avec l’humain.

O.R.G. est aussi un instrument, cosmique, donc, empruntant ses fondamentaux à la complexe théorie des sphères de Pythagore ; une relecture de l’oeuvre de l’astrophysicien Dominique Proust. Composé de 9 tubes/enceintes, un pour chacun des astres de notre système, l’orgue définit l’espace dans lequel le visiteur sera amené à s’évader. Mercure – Vénus – Terre – Mars – Jupiter – Saturne – Uranus – Neptune – et le Soleil… À chacune de ces planètes et en osmose avec leurs caractères, un son particulier leur a été attribué. L’orgue à 9 trompes – trompe l’oeil, trompe l’oreille, trompe les sens, – possède une mémoire d’éléphant lui permettant de reproduire le cycle complet de la rotation de Phébus autour de son axe, comme en orbite mais à échelle réduite. 45 jours durant, et en autonomie.

Plus qu’une échappatoire, banale navette vers l’infini et l’au-delà, O.R.G. sait aussi se faire refuge s’il le faut, tel un radeau pour naufragés. À la manière d’un Delacroix, sans les pinceaux. Ceux qui – un instant au moins – voudraient se dérober aux Nuits Sonores auront donc le plaisir et le privilège de venir s’y blottir. L’adresse se retient facilement : le 3 Passage Gonin. Lyl Radio, hôte familier des plus curieux, les accueillera avec plaisir.

Un petit pas pour l’homme, un grand pour l’ennéaphonie.

11245508_10153230230168077_5304319919247334231_n10409091_10153230230203077_2937985192628585048_n

O.R.G  – installation présentée par LYL Radio  à l’atelier SUMO – 12 > 15 mai au 3 passage Gonin Lyon 1er 

Vernissage le mardi 12 mai à 18h, ouvert à tous

Visites les 13, 14 et 15 mai de 18h à 21h, sans réservations.

 

Links

https://www.facebook.com/events/1608685369374406/

https://www.facebook.com/lylradio?fref=ts