sottises magazine |
Sottises, magazine, Lyon, artistes, photographie, décalé, espiègle, illustrations, lyonnais, sottises magazine
22881
post-template-default,single,single-post,postid-22881,single-format-standard,tribe-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-1.6, vertical_menu_transparency vertical_menu_transparency_on,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Superposition – nouvelle référence de l’Art urbain

On reconnaît facilement un membre de l’équipe Superposition aux discrets résidus de peintures qui parsèment généralement ses bras et quelques mèches de cheveux. Ces excédents sont indicateurs d’une petite fresque murale terminée un peu plus tôt dans la nuit. J’ai eu le plaisir de rencontrer, la semaine dernière, Orbiane et Hélène, qui m’ont invitée à découvrir leur projet : l’association s’empare des murs de la ville pour superposer les talents de la scène artistique « Street » et la transformer en musée à ciel ouvert.

 

13769512_911033239024343_2723974044985827254_n

 

Ils sont cinq à avoir répondu à un appel à projet sur le thème du street Art, cinq profils qui, faute de se ressembler se complètent parfaitement. « Ce sont nos parcours hétéroclites qui nous ont permis de construire une base solide et professionnelle ». Ils ne sont pas reçus à la sélection, mais leur échec renforce leur volonté et l’épopée Superposition est lancée. À travers cette expérience ils disent avant tout vouloir « valoriser l’espace urbain et améliorer le cadre de vie des habitants » en redonnant du potentiel aux surfaces abandonnées. Superposition propose aux boutiques, restaurants, cafés et autres propriétaires de devantures de métamorphoser ces dernières en faisant confiance à un jeune artiste lyonnais.

 

13726795_911032882357712_7291934716868402179_n

 

Superposition a pour ambition de devenir une véritable intermédiaire entre les artistes et le public. Le but étant d’éveiller et de familiariser les habitants avec l’art urbain « On a souvent tendance à garder la tête baissée dans la rue et à ne pas prêter attention aux œuvres dissimulées aux quatre coins des murs de la ville ». Superposition c’est une manière ludique d’ouvrir l’œil, et de comprendre comment les artistes s’approprient l’espace de la rue. Ils offrent la possibilité aux lyonnais d’approcher des oiseaux rares qui évoluent généralement dans l’ombre et de découvrir les dessous, souvent méconnus, du street Art via des évènements publics et des live painting.

Orbiane, Hélène, Rodolf et Marion donnent une dimension de tremplin à l’association puisqu’ils accompagnent les artistes dans leur rencontre avec les acteurs lyonnais et leur permettent de s’exprimer dans la légalité. Superposition est un joli mélange de convivialité et de créativité. « Quand on prend du recul sur nos évènements et qu’on voit des familles, des personnes âgées et des jeunes, échanger, on se dit qu’on a réussi le pari. ». Des idées et de l’ambition, voilà ce qui caractérisent ce quatuor de lyonnais qui ont déjà plusieurs événements à leur actif malgré les barrières financières. En 2016, Superposition nous a offert une jolie programmation.

 

13699957_911033262357674_4207155268158662245_n

13690787_911032865691047_5254193423622841773_n

 

Ces passionnés aimeraient devenir la référence lyonnaise en matière d’événements liés à l’art urbain. Et pourquoi pas, grâce à leur réseau grandissant, aller superposer des murs étrangers. En attendant, les 9, 10 et 11 septembre, nous vous invitons à venir découvrir Superposition à l’Urban art jungle. Vous y retrouverez notamment les photos de Yoan Derycke, photographe programmé par Sottises et notre édition sur l’espace public en libre accès.